Education respectueuse, Etre bienveillant envers soi-même, Etre en paix avec soi-même

Pourquoi l’éducation bienveillante ne suffit pas (2)

Il y a quelques temps, j’ai rédigé un article pour vous expliquer que de se lancer dans l’éducation bienveillante n’est pas une solution miracle, car il y a d’autres choses à travailler en parallèle. Si vous avez manqué cet article, vous pouvez le retrouver ici.

Je vous parlais notamment du fait que votre Enfant Intérieur pouvait se retrouver en compétition avec votre enfant (le vrai). Comment est ce possible? Parce qu’inconsciemment, si vous accordez quelques chose à votre enfant que vous n’avez pas eu vous mêmes, votre enfant intérieur peut sentir de la jalousie et être plein de reproches pour ne pas avoir eu cela. Mais parfois, cela fait ressortir des incohérences. Par exemple, si vous vous trouvez dans une situation ou vous acceptez quelque chose qui ne vous était pas accepté quand vous étiez petit, alors vous vous dites que vous n’avez pas du avoir ce qu’il fallait étant enfant. Parfois, cela fait remonter des choses douloureuses ou difficiles et inconsciemment il est plus facile de reproduire ce que vous avez vécu que d’aller contre.

c’est pour cela qu’il vaut mieux, en amont, se reconnecter à son Enfant intérieur et le guérir, ce qui peut nécessité de déconstruire l’éducation reçue pour reconstruire celle que l’on souhaite pour ses enfants, plutôt que de se lancer dans une éducatin radicalement différente qui vous remuera de toutes façons à un moment où à un autre, car votre Enfant intérieur sera forcément sollicité. Les situations que nos enfants vivent nous font souvent revivre celles de notre propre enfance.

Comment savoir quand notre enfant intérieur nous interpelle?

Il y a une situation dans laquelle il est très facile de savoir que c’est notre enfant qui se manifeste.  D’ailleurs, depuis que je m’en suis rendue compte, cela a changé ma vision des choses.

Avant, lorsque j’achetais des cadeaux pour mes filles, je m’attendais toujours à ce qu’elles trouvent ces cadeaux formidables et qu’elles jouent beaucoup avec. Quelle déception lorsque je me rendais compte que ce n’était pas le cas! Jusqu’au jour où je me suis rendue compte que ces jouets faisaient plaisir à MON enfant intérieur. En fait, je les trouvais super parce que j’aurais adoré les avoir lorsque j’étais petite! Mais mes enfants ne sont pas moi, et elles sont d’autres envies et d’autres centres d’intérêts.

Lorsque j’ai compris cela, j’ai d’abord énormément réduit l’achat de jouets. Je me suis concentrée sur les envies de mes filles et compris qu’en plus elles jouaient beaucoup plus avec moins de choses!

Une autre situation dans laquelle l’enfant intérieur se manifeste, c’est au travail. Si vous avez un supérieur qui vous parle d’une manière infantilisante, alors souvent c’est l’enfant intérieur qui reprend le dessus et qui se comporte tel un enfant, blessé. L’adulte intérieur a souvent désherté à ce moment là. (Dans le cadre d’un adulte intérieur aimant, il pourrait venir défendre l’enfant en prenant position, calmement, en disant au supérieur que les propos sont désobligeants ou déplacés, par exemple). Parfois, cette situation peut également se retrouver au sein d’un couple et c’est extrêmement important que l’adulte se reconnecte à l’enfant pour éviter le manque de respect ou la violence.

Aujourd’hui, en travaillant sur mon enfant intérieur, j’arrive à beaucoup plus l’entendre et à écouter ce qu’il a à me dire. C’est un long travail que j’essaye de développer avec mes panneaux et que j’espère pouvoir développer un peu plus par la suite.

Et quand on a compris cela, on fait quoi?

Une fois que l’on a compris qu’il fallait soigner son enfant intérieur, il est beaucoup plus facile de choisir une éducation différente pour nos enfants. Notre enfant étant en paix, cela génère beaucoup moins de tensions avec nos propres enfants.

Il est donc nécessaire de reparenter cet enfant intérieur, c’est à dire de lui donner un adulte aimant. Pas un adulte qui se coupe de ses émotions, mais qui, au contraire, les écoute pour pouvoir travailler dessus. Un adulte aimant écoute l’enfant intérieur à travers les demandes, les émotions, les ressentis.

Il n’en reste pas moins que, pour moi, il faut également deux autres points indispensables à la réussite d’une éducation respectueuse :

1- Que le couple soit en accord

2- Que l’on uilise la communication non violente

Je developperai ces deux points dans des articles à venir 😉

3 réflexions au sujet de “Pourquoi l’éducation bienveillante ne suffit pas (2)”

  1. Super article ! C’est une conclusion à laquelle je suis arrivée difficilement à force de lecture et de travail sur mes blessures d’enfance, pendant la grossesse ! Mon fils a un an et c’est une vigilance chaque jour à chaque achat pour ne pas projeter sur lui les désirs et envies et mon enfant intérieur, mais je pense qu’en prenant du temps aussi pour mon enfant intérieur, c’est plus facile ! 🙂

    J'aime

  2. Super article ! J’ai beaucoup aimé le déroulé de ta réflexion ! Je te rejoins sur cette question de l’enfant intérieur ! En prendre conscience nous aide au quotidien avec les enfants 🙂

    J'aime

  3. Article très intéressant, merci beaucoup.

    J’ai lu il y a peu le livre « Il n’y a pas de parent parfait » d’Isabelle Filliozat qui traite justement de ce point et je l’ai trouvé très intéressant. Elle donne beaucoup d’exemples de situations et ça fait beaucoup réfléchir sur notre façon d’agir.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s